Au départ il y a les chèvres angora qui donnent la matière première : le mohair

Pour obtenir cette matière toute douce et très chaude il faut passer par plusieurs étapes : tonte, triage, lavage, cardage et filage.

Après la tonte (2 fois par an) les toisons sont trièes, lavées, séchées, cardées pour ensuite être filées.

Le filage peut s’effectuer avec un fuseau ou un rouet.

Le fil obtenu transformé en écheveaux ou en pelotes peut être teint en plusieurs couleurs obtenues avec différentes méthodes de teintures.

Je tricote et crochète toutes mes créations.

Pour faire partager ma passion, j’effectue des démonstrations de filage au fuseau et au rouet au cours de différentes manifestations (foires, marchés…). En 2018 j’ai participé à la manifestation Autrefois le Couserans qui se déroule le 1er week-end du mois d’août à St Girons ( 09) ainsi qu’aux Forges de Pyrène à Montgailhard (09) pour la fête de l’Automne fin octobre.

Pour éventuellement améliorer la qualité de la laine, j’ai démarré un mini élevage de Bombyx Eri qui me procure de la soie que je peux mélanger à ma laine mohair.

En plus du filage de la laine mohair,  je tisse et feutre une partie de ma production qui provient de toisons de moutons provenant d’élevage d’agriculteurs voisins.